La disparue de Cambridge - Christian Jacq (les enquêtes de l'inspecteur Higgins 13)

Résumé:

Cambridge, sa prestigieuse université, ses collèges réputés, ses pelouses impeccables, son pont des Soupirs, les rives romantiques de la rivière Cam... et un cadavre, celui d'une riche étudiante à la personnalité complexe.
Seul moyen d'éviter un scandale qui pourrait ébranler les fondations de cette institution : faire appel à un ancien de Cambridge, l'inspecteur Higgins.













En bref:

Cecilia Ambroswell, jeune fille fortunée, célébrité de Cambridge, cible de beaucoup de rumeurs et de scandales est victime d'un meurtre avec une mise-en-scène bien mystérieuse. Pour éviter un scandale le superintendant Marlow fait appel à Higgins qui ne se fait guère prier car il a lui-même fréquenter cette université (on l'apprend dans le tome précèdent et ce n'est pas un spoiler vu que c'est dans le résumé, :p). Arrivés sur place ils rencontrent Sir Caius Gateway, le Maitre de Cambridge, peu accueillant avant que Higgins ne lui révèlent quelque chose (et non je dirais pas quoi!), les deux hommes de Scotland Yard font ensuite la connaissance du cercle d'amis de Cecilia,ceux-ci  ayant fait une party avec la victime le soir-même du meurtre. Tout d'abord John Garrett, son "scout", son larbin en fait, le Comte Herbert von Wigelstein, son éternel fiancé, et ses amies Olivia Parker, bibliothécaire de Cambridge, Jennifer Storey, mathématicienne et Henrietta Siwell, cantatrice, il faut y rajouter un homme à tout faire au passé trouble et des cachotteries du Maitre de Cambridge.Dans ce lieu fermé qu'est Cambridge on se retrouve avec sept suspects tous probables, Higgins va devoir suivre un chemin tortueux pour trouver le vrai coupable.


Mon avis:

Comme vous le savez sûrement maintenant, je suis une grande amatrice des écrits de Christian Jacq, et je reconnais que parfois certains romans ne sont pas à la hauteur de mes espérances, mais ce n'est pas le cas ici, ce roman est un véritable coup de coeur, pas pour une écriture différente mais bien parce que cela se conforme au genre policier. L'ambiance de ce roman me rappelle un bon Agatha Christie avec des suspects à la pelle et des mobiles valables mais tous avec un alibis et aucune véritable raison de tuer la victime. Victime au demeurant très complexe, troublante, qui est présente tout au long de l'enquête comme une ombre ou un fantôme. Plus on en apprend sur elle, ses secrets, et sa personnalité moins les choses se précisent, du moins pour moi en tout cas! Une écriture facile, une histoire prenante, des suspects qui ont l'air innocent et une victime intrigante, tout est réunis pour faire de ce roman un bon policier et vous faire passer un très bon moment!





NOTES : 9,5/10